Actuellement en examen à l’Assemblée Nationale, le Projet de Loi de Finances 2020 (PLF) s’articule autour de 3 grands axes majeurs. Ce budget traduit les priorités économiques, sociales et politiques de notre majorité.

1 – Le budget 2020 est le budget de la baisse des impôts des Français et de la valorisation du travail

Entre la baisse de l’impôt sur le revenu de 5 milliards d’euros (avec un gain moyen de 350 euros pour la 1ère tranche et d’environ 100 € pour la 2ème tranche), la suppression du dernier tiers de Taxe d’Habitation pour 80% des Français et la poursuite de la défiscalisation des heures supplémentaires, ce sont près de 10 milliards d’euros de baisse d’impôts pour les ménages que présente le budget 2020 :

  • Baisse sans précédent de l’impôt sur le revenu de 5 milliards d’euros.
    Poursuite de la suppression de la taxe d’habitation, qui sera intégralement supprimée pour 80% des ménages en 2020 (et pour tous les ménages en 2023).
  • Poursuite de la défiscalisation des heures supplémentaires.
  • Revalorisation de la Prime d’activité qui vise à soutenir les Français qui ont des fins de mois difficiles avec des petits salaires proches du Smic. (4.17 millions de bénéficiaires à la mi-2019, 80% des foyers éligibles y ont recours).

2 – Le budget 2020 soutient l’emploi et la compétitivité

Nous menons une politique de l’offre et nous l’assumons. C’est cette politique qui nous a permis de redynamiser l’investissement et de créer de l’emploi. Baisse de l’Impôt sur les Sociétés (IS), loi PACTE, ordonnances travail… Nous avons fait beaucoup pour soutenir les entreprises, notamment les TPE­-PME.

  • Baisse de 1 milliard d’euros de l’impôt sur les entreprises en 2020 (10 milliards sur l’ensemble du quinquennat)

3 – Le budget 2020 est un budget de priorités

Le budget 2020 est une réponse au message d’urgence écologique, économique et sociale que nous ont adressé les Français. Il s’inscrit en cohérence avec les priorités fixées depuis 2 ans.

  • Priorité à l’urgence écologique (+800 millions d’euros), verdissement de la prime à la conversation, transformation du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) en prime et recentrage sur les plus modestes, création du forfait mobilités durables voté dans la loi Mobilités, éco-contribution (taxe Chirac) sur les billets d’avion, revalorisation du chèque énergie
  • Priorité à la protection des Français (intérieur + 700 millions d’euros, justice + 200 millions d’euros, armées + 1.7 milliards d’euros)
  • Priorité à l’investissement pour préparer l’avenir (éducation nationale + 1 milliard d’euros)
  • Priorité à la protection des plus vulnérables (prime d’activité +4 Milliards d’euros d’ici 2022. revalorisation de l’allocation adulte handicapé, montée en puissance du plan pauvreté … )
  • Poursuite de la lutte contre la fraude fiscale : c’était une promesse tenue du Président de la République à l’issue du Grand débat national pour répondre à la demande de justice fiscale exprimée par les Français, elle est tenue. Un dirigeant d’une grande entreprise dont le siège est situé en France sera automatiquement qualifié comme résident fiscal en France, c’est-à-dire imposable en France sur l’ensemble de ses revenus. Le PLF prévoit également l’adaptation du système de TVA au commerce électronique pour lutter contre la fraude et la publication d’une liste noire des plateformes non coopératives.

➡️ Pour en savoir plus : Consultez le dossier législatif du Projet de Loi de Finances 2020 sur le site de l’Assemblée Nationale.