La transition agro-écologique vers une agriculture durable et résiliente, permettant de mieux rémunérer les producteurs est un objectif phare que porte le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Le secteur de la restauration collective constitue un levier majeur pour accélérer cette transition. Il est par ailleurs  incontournable pour impulser une évolution des pratiques vers une alimentation de meilleure qualité, plus durable et accessible à tous.

Avec la loi EGALIM, le Gouvernement s’est fixé un objectif sans précédent pour ce secteur :  atteindre d’ici à 2022, un taux de 50% des approvisionnements composé de produits biologiques, durables ou sous signes officiels de qualité.

Cette mesure phare bénéficiera dès la rentrée 2019/2020 d’un accompagnement financier issus des programmes européens « Fruits & légumes à l’école » et « Lait & produits laitiers ». Ces programmes, d’une enveloppe cumulée de 35 millions d’euros, permettra d’accompagner la montée en gamme des produits destinés à la restauration collective des établissements scolaires en prenant en charge les surcoûts associés.

La mobilisation de ces 35 millions d’euros devra allier la distribution de fruits, de légumes, de lait et de produits laitiers répondant aux conditions de l’article 1 du décret 2019-351 du 23 avril 2019 (lien), et la mise en place d’activités éducatives, visant à promouvoir les liens entre la production, la transformation et la consommation d’aliments et permet la découverte du patrimoine culinaire français, de son terroir ainsi que des métiers de l’agriculture et de l’alimentation.

Retrouvez plus d’informations dans la brochure ci-dessous.